Colocatère
Slider1 Slider2 Slider3 Slider4 Slider5

Une question ? Un conseil ?

Aïcha : 06 58 96 09 95 aichadiallo@colocatere.com

Louise : 06 50 12 15 11 louiseboyer@colocatere.com

Emilie : 07 62 46 92 08 emilieovelacque@colocatere.com

Angie : 06 60 77 08 35 angiedelor@colocatere.com

Elodie: 07 63 13 58 15 elodieterouinard@colocatere.com

+ de

553

chambres

Des colocations haut de gamme

+ de

4090

colocataires

Des colocations haut de gamme

33

écoles

supérieures

Des colocations haut de gamme

Guide de la colocation

Comment ça marche ?

Il est parfois difficile pour quelqu’un, qu’il soit étudiant ou travailleur, de louer un bien lorsqu’il ne peut pas justifier de revenus stables. Colocatere met tout en œuvre pour vous faciliter la tache et permettre à chacun de vivre là où il se sent bien.

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir colocataire ? Comment se passe les démarches pour toucher les aides au logement ?De quelle partie du loyer ou des charges suis-je responsable ? Que se passe-t-il si quelqu’un dégrade l’espace commun ?

Vous trouverez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées.


  • Le bail de Colocatère diffère du bail de location classique dans la mesure où les parties privées et communes sont différenciées.

  • La partie privée est la chambre ainsi que la salle de bain du locataire. Il est seul à disposer de la clé de cet espace et seul responsable des dégradations de cet espace.

  • La partie commune correspond à tout ce qui n’est pas l’espace privé à savoir : séjour, salle à manger, cuisine, buanderie, wc commun, jardin… Cet espace est la responsabilité de tous les colocataires.

  • C’est pourquoi chaque colocataire, par l’intermédiaire d’un règlement intérieur ajouté à son bail, s’engage à utiliser le bien en personne raisonnable et à ne pas dégrader volontairement un bien commun ou appartenant à autrui.

  • Le montant de la caution dépend du bien loué et correspond généralement à 1 mois de loyer hors charges. Ce montant sert à payer les dégâts occasionnés par le colocataire dans son espace privé.

  • Lorsque l’espace commun est dégradé par les colocataires, le montant des réparations est mutualisé et chacun paie au prorata. Si par exemple, la TV du salon est cassée dans une maison de 5 chambres occupée par 5 colocataires, chacun paiera 1/5 du coût de remplacement de la TV. En revanche, si un colocataire est responsable de la destruction de la TV et qu’il se manifeste pour payer la totalité des frais de remplacement, les autres colocataires ne seront pas prélevés de leur caution.

  • Les dégâts occasionnés par un sinistre (dégâts des eaux…) sont pris en compte soit par l’assurance du locataire soit par celle du propriétaire en fonction de la nature des dégâts occasionnés.

  • Les paiements incluent 2 choses : les loyers et les charges. Ceci inclu :
    • Les factures d’énergie : gaz, électricité et d’eau
    • L’abonnement internet, TV et téléphone
    • La taxe d'ordures ménagères et l'entretien de la chaudière, si la maison présente ce cas de figure.

Le paiement des charges pourra donner lieu à une régularisation si les consommations sont trop élevées ou si, à l'inverse, les provisions sont trop importantes. La régularisation se fait sur la base des relevés de compteurs à l'entrée et à la sortie du locataire.



IMPORTANT : Chaque locataire n’est responsable que de son loyer et des charges prévues dans le bail uniquement. Si un locataire part en cours d’année et qu’il y a une ou plusieurs chambres de libre, le loyer TCC des locataires n’en est évidemment pas altéré. Il n'y a pas de clause de solidarité en cas de chambre non louée ou de non paiement de loyer par un des locataires.



Dans la mesure où les biens sont loués meublés, la durée du bail est de 1 an. Le colocataire ou le bailleur peuvent résilier le bail à tout moment en prévenant l’autre partie par courrier recommandé avec accusé de réception au moins 1 mois avant la date de résiliation. Si personne ne se manifeste avant la date d’anniversaire du bail, celui-ci est reconduit tacitement.


Toutes nos chambres sont éligibles aux aides au logement. Le bail étant individuel sans caution solidaire, chaque locataire a le droit de percevoir les aides au plafond maximal, comme pour une location de chambre meublée ou d’un studio



Pour demander l’aide au logement, remplissez en ligne votre demande d’aide au logement ou télécharger le formulaire et l’envoyer à votre CAF par courrier.


Selon les locataires en place, un étudiant qui loue une chambre à 500 € / mois charges incluses, sans personne à charge, sans activité professionnelle, ni aides, ni revenus, peut bénéficier d’une allocation mensuel d’environ 170 € ramenant le loyer net mensuel à 370 €.